Accès abonnés

   

Créer un compte

                           
                           

Recherche

Les moteurs de recherche simple et avancée
sont accessibles aux utilisateurs connectés
Vie de l'entreprise

03.09.2018 Création, évaluation et transmission

Créations d’entreprises : la frontière entre salariat et entrepreneuriat s’atténue

Selon l'Insee, 31 % des créateurs d'entreprises étaient à la recherche d’une activité et d’un revenu de complément, et 55 % souhaitaient créer leur propre emploi en 2014.

En 2014, 551 000 immatriculations d’entreprises ont été enregistrées, dont 283 000 sous le régime de l’auto-entrepreneur.
L'Insee distingue 7 profils de créateurs d'entreprises qui appartiennent à 4 grandes catégories

Les jeunes diplômés qui entrent sur le marché du travail (8 %)
- 9/10 ont moins de 30 ans
- 54 % ont un diplôme de niveau bac + 3
- 42 % sont des femmes
- 30 % ont été sensibilisés à la création durant leurs études
- principalement dans les activités spécialisées scientifiques et techniques et l’information-communication.

Les entrepreneurs à la recherche d'une activité de complément (31 %)
- 19 % des créateurs sont des salariés en activité de complément
- 4 % sont des retraités.
- 57 % n’auraient pas créé d’entreprise sans le régime de l’auto-entrepreneur en activité de complément
- 8 % sont des créatrices de l’enseignement et de la santé. Ce profil est le plus féminisé (69 %) et celui où le niveau de formation est le plus élevé, avec 82 % de diplômés du supérieur.

Les entrepreneurs qui veulent créer leur propre emploi (40 %)
- 27 % sont des personnes au chômage, dont un tiers de longue durée. Ils privilégient la création d’entreprises classiques (33 % de sociétés et 28 % d’entreprises individuelles). 37 % ont bénéficié de l'appui d'une structure dédiée et 77 % de l'ACCRE
- 13 % sont des "créateurs éloignés de l'emploi". 53 % n’ont pas d’activité professionnelle au moment de créer leur entreprise et 30 % sont des chômeurs de longue durée. Ils sont globalement peu accompagnés. 40 % ont l'appui d’une structure dédiée et seuls 19 % ont suivi une formation pour la réalisation de leur projet.

Les créateurs expérimentés (21 %)
- la 1/2 a déjà créé une entreprise et 1/5 la dirige encore
- leur nouvelle entreprise correspond le plus souvent à leur métier principal (64 %) et leur permet de créer leur propre emploi (59 %)
- 19 % des créateurs sont des femmes
- 78 % d'entre eux privilégient la société comme forme juridique

Auteur : BIBLIOTIQUE ID réf. de l'article : 343549


Références
Les créateurs d’entreprises : la frontière entre salariat et entreprenariat s’atténue -  Cliquer ici 
Sources
INSEE - http://www.insee.fr/fr/, 06/2018, 4 p.
Mots clés
CREATION D'ENTREPRISE - AUTO-ENTREPRENEUR - MICRO ENTREPRENEUR - MICRO ENTREPRISE - ENTREPRISE INDIVIDUELLE A RESPONSABILITE LIMITEE - CHOMAGE - AIDE AUX CHÔMEURS CREATEURS OU REPRENEURS D'ENTREPRISE - FORME JURIDIQUE
Pays : France.