Accès abonnés

   

Créer un compte

                           
                           

Recherche

Les moteurs de recherche simple et avancée
sont accessibles aux utilisateurs connectés
Vie de l'entreprise

30.05.2017 Stratégie et développement

Investissement et trésorerie des entreprises

En 2017, 2 entreprises françaises sur 3 remettent l'investissement en marche, selon la 4ème édition du "Baromètre investissement et trésorerie des entreprises" d'Euler Hermes.

La consommation des ménages sera le principal moteur de l'économie française en 2017 et leur investissement devrait croître de +3,6 % en 2017 et +4 % en 2018. Ce regain de demande est bénéfique pour les entreprises, dont les chiffres d'affaires dans l'industrie hors énergie devraient augmenter plus rapidement en 2017 et en 2018.
En revanche, les marges des entreprises stagnent depuis deux trimestres à 31,4 %, alors que l'effet des mesures de soutien (CICE) et du prix du pétrole relativement bas s'estompe. Les politiques économiques ont un rôle majeur dans le rebond de l'investissement des entreprises, qui s'est accéléré en 2016 (+3,6 %), soutenu par la mesure de suramortissement, qui a contribué pour moitié à cette performance.
En 2017, l'investissement des entreprises est attendu en hausse (+2,9 %) et +3 % en 2018.
Par ailleurs, la pression sur les prix est un problème majeur d'une entreprise sur deux. Cette menace est la plus forte dans l'industrie automobile (66 %) et la construction (55 %). Elles sont seulement 18 % à citer le manque d'activité, contre 23 % en 2015.
Pour près de 9 entreprises sur 10, les perspectives de demande domestique ou à l'export sont un déterminant important (ou très important) de l'évolution des dépenses d'investissement (elles étaient 75 % en 2015). Viennent ensuite le renouvellement de l'outil de production (54 % contre 73 % en 2015), le niveau d'endettement de l'entreprise (17 % contre 53 % en 2015).
Pour les entreprises interrogées, les trésoreries se sont consolidées en 2017 : elles sont 93 % à déclarer avoir pu stabiliser ou améliorer leur trésorerie. Elles n'évoquent pas de problème de financement particulier et témoignent de délais de paiement contenus pour 8 entreprises sur 10.
Enfin, une entreprise sur 3 envisage d'augmenter ses dépenses d'investissement en 2017, et 1 sur 2 privilégie un investissement offensif : augmentation des capacités de production, lancement d'une nouvelle activité, dépenses de R&D, opération de croissance externe.

Auteur : BIBLIOTIQUE ID réf. de l'article : 334245


Références
Baromètre investissement & trésorerie des entreprises 2017 d’Euler Hermes : Remettre l’investissement en marche ! -  Cliquer ici 
Sources
Euler Hermes - http://www.eulerhermes.fr, 18/05/2017, 20 p.
Mots clés
INVESTISSEMENT FINANCIER - TRESORERIE - DELAI DE PAIEMENT - CREDIT D’IMPOT COMPETITIVITE EMPLOI - SURAMORTISSEMENT - SECTEUR D'ACTIVITE - CONSTRUCTION - BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS - INDUSTRIE AUTOMOBILE - ECONOMIE
Pays : France.